En France, alors que les hommes obtiennent le droit de vote “universel” en 1848, les femmes attendent 1944 pour pouvoir se rendre aux urnes et exprimer leurs opinions.