« Le fait d’être en rapport semaine après semaine avec son sol permet de le connaître et de savoir comment il se comporte ici et là. Naît alors un rapport sensible avec le sol et comme un apprivoisement croisé. »  (Pierre Rabhi)