Interview d’Allain Leprest de 2003

Le temps de finir la bouteille / J’aurai rallumé un soleil / J’aurai réchauffé une étoile / J’aurai reprisé une voile / J’aurai arraché des bras maigres / De leurs destins mille enfants nègres / En moins de deux, j’aurai repeint / En bleu le cœur de la putain / J’aurai renfanté mes parents / J’aurai peint l’avenir moins grand / Et fait la vieillesse moins vieille / Le temps de finir la bouteille […]

Sur les pointes / Dans un désordre de coussins / Les draps découpaient ton dessin / J’ai voulu laissé mon empreinte / J’ai nagé contre ton bassin / En traçant deux ronds sur tes seins / Sur tes pointes / J’ai picassoté sur ta peau / Et quand j’ai fini le tableau / J’ai encadré nos amours peintes / J’l’ai accroché dans mon cerveau / Sans un marteau, sans escabeau / Sans une pointe […]

Il pleut sur la mer et ça sert à rien / Qu’à noyer debout le gardien du phare / Le phare, y a beau temps qu’il a plus d’gardien / Tout est électrique, il peut bien pleuvoir / Aujourd’hui dimanche / Sur la Manche