« La Nature est le seul jardinier capable d’un travail aussi raffiné. » John Muir, Un été dans la Sierra

« Il n’est plus question de distinctions superficielles de race, de religion, ni de rang social – je n’y ai jamais cru -, il y a l’union contre le mal, et la communion dans la souffrance. » Hélène Berr, Journal 1942-1944

« Écoutez mes sœurs ! Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Écoutez… le bruit des mères ! Écoutez-le couler en vous et croupir dans vos ventres, écoutez-le stagner dans ces ténèbres où poussent les mondes ! (…) Ce qui n’a jamais été écrit est féminin. » Le cœur cousu, C. Martinez

“Je me suis gardé de faire de la vérité une idole, préférant lui laisser son nom plus humble d’exactitude.” (L’œuvre au noir, 1968) – “Mes premières patries ont été des livres.” ( Mémoires d’Hadrien, 1951)

Le paradoxe de l’écrivain (1)(2)(3)

Marguerite Yourcenar en 1975, au sujet des travers de notre époque

« Le rire instaure une liaison forte entre les humains parce qu’il concrétise un continuum entre les corps qui se régénèrent dans les soubresauts et l’esprit qui s’aiguise. Nous sommes heureux de rire ensemble parce que nous sentons et pensons de la même manière. » Au gré des jours de Françoise Héritier

« Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir mais d’après les graines que tu as semées. » R.L. S

Lire la suite

« Penser, c’est réapprendre à voir. »

Lire la suite

« Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles. »

Lire la suite

« Un homme est riche de tout ce dont il peut se passer. » / « A quoi bon avoir une maison si l’on n’a pas de planète acceptable où la mettre. » Henry David Thoreau


« La terre nous en apprend plus long sur nous que les livres. Parce qu’elle nous résiste. L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle. Mais, pour l’atteindre, il lui faut un outil. Il lui faut un rabot, ou une charrue. Le paysan, dans son labour, arrache peu à peu quelques secrets à la nature, et la vérité qu’il dégage est universelle. De même l’avion, l’outil des lignes aériennes, mêle l’homme à tous les vieux problèmes. […]

Lire la suite

« La vulnérabilité des choses précieuses est belle parce que la vulnérabilité est une marque d’existence. » Simone Weil, La Pesanteur et la Grâce